Obtenez une
soumission gratuite
866 622-8153

La productivité en déficit chez
les travailleurs canadiens, selon
une étude d’ADP

Les causes : distraction massive, excès de processus et complaisance exagérée

Toronto, 22 novembre 2016 - Près d’un travailleur canadien sur deux est moins productif qu’il le devrait et n’hésite pas à l’admettre. Le plus récent sondage d’ADP Canada sur le sentiment des travailleurs en tire cette principale conclusion et révèle que 49 pour cent des Canadiens déclarent qu’ils pourraient s’investir davantage dans leur travail.

« Nous avons identifié plusieurs causes importantes du déficit de productivité de la main-d’oeuvre canadienne, et les employeurs devraient en tenir compte, mentionne Perlina Turgeon, Directrice, Service à la clientèle, Comptes nationaux chez ADP Canada. Le problème et ses diverses causes sont bien répandus, mais bonne nouvelle : il est possible de s’en tirer avec des améliorations à la productivité, des outils et un meilleur engagement de la part des employés. »

Parmi les 49 % de travailleurs canadiens disant qu’ils sont seulement un peu productifs, pas très productifs ou pas du tout productifs (collectivement « les travailleurs canadiens moins productifs »), les principales causes citées sont les suivantes :

les principales causes

Distraction massive

La distraction représente la cause principale du déficit de productivité de la main-d’oeuvre selon un éventail large et diversifié de 43 % des travailleurs canadiens moins productifs. Les données suggèrent un écart considérable entre le groupe d’âge de 18 à 25 ans et celui de 55 à 64 ans (49 % vs 36 %). Sur le plan régional, les Ontariens comptent parmi les plus distraits des travailleurs les moins productifs (53 % vs la moyenne nationale de 43 %).

« La distraction peut découler de nombreux éléments : des bureaux mal aménagés, du multitâche trop ambitieux et l’omniprésence des médias sociaux, déclare Mme Turgeon. Chaque situation est différente, mais les employeurs devraient d’abord examiner ce qu’ils peuvent contrôler, comme les espaces de travail bruyants ou encombrés, et ensuite voir à ce que leurs employés peuvent contrôler. Pour aider les employés à gérer les distractions, il suffit de mieux administrer la charge de travail et d’être outillés pour réduire les distractions. »

Excès de processus

Parmi les travailleurs canadiens moins productifs, 35 % se plaignent d’un excès de processus, notamment les flux de travaux fastidieux, la paperasserie et les goulots d’étranglement organisationnels. Fait intéressant, ce problème est mentionné de façon presque égale par les travailleurs canadiens, peu importe leur âge, leur région, leur sexe et leur niveau de scolarité.

« Dans ce cas, les outils qui automatisent les tâches répétitives peuvent changer la donne, déclare Mme Turgeon. Étant donné les répercussions énormes de cette perte de productivité, les employeurs devraient se concentrer sur la rationalisation des processus et la réduction des obstacles à la productivité ».

Complaisance exagérée

Plus du quart des employés moins productifs (27 %) déclarent simplement qu’ils n’ont pas besoin de travailler plus efficacement pour accomplir leurs tâches. Selon Mme Turgeon, il s’agit ici d’un signe indéniable de complaisance exagérée. Alors que les pourcentages d’employés de tout âge admettant une complaisance exagérée sont pratiquement égaux, les données indiquent que les femmes sont légèrement plus susceptibles de citer ce problème que les hommes (30 % vs 25 %).

« Bien que dans certains cas la complaisance puisse être attribuée à l’employé, elle découle plus souvent de problèmes comme le manque de formation ou de ressources, ou le faible taux d’engagement des employés. Il s’agit alors incontestablement de problèmes de gestion, déclare Mme Turgeon. La plupart des travailleurs peuvent ajouter de la valeur à leur organisation et veulent le faire. Toutefois, ils ne disposent tout simplement pas des outils, des occasions ou du contexte pour aborder et faire progresser cette question. »

Parmi les autres causes principales du déficit de productivité signalées par les travailleurs canadiens moins productifs, citons l’ennui et le manque de ressources ou d’outils (deux éléments mentionnés par 20 % des répondants), ainsi que la charge de travail énorme (15 %) et les lacunes sur le plan de la formation (10 %).

Selon une étude de 2016 effectuée par l'Institut de recherche ADP et intitulée L’évolution du travail, au cours des trois prochaines années, les employés à l’échelle mondiale s’attendent à ce que plus d’outils technologiques soient utilisés pour la surveillance et l’ajustement de leur niveau de rendement. Fait intéressant, l’étude démontre que de nombreux employés accueillent la venue de ces outils pour les aider à mieux gérer leur temps et leurs résultats en milieu de travail. Le sondage international révèle aussi que les travailleurs canadiens sont plus susceptibles que les travailleurs partout ailleurs de vouloir un emploi qui compte pour eux, qui a des répercussions positives sur la société et profite au bien-être des gens.

Pour avoir des employés engagés, il faut y consacrer des ressources et élaborer une stratégie assortie d’objectifs clairs, fondés sur des paramètres qui reflètent les besoins des employés et de la direction. Pour cette raison, les employeurs automatisent ou impartissent de plus en plus de tâches courantes comme la paie et le suivi des heures et des présences par des services comme ceux offerts par ADP Canada. Ainsi, ils peuvent se concentrer sur leur personnel et disposent des données nécessaires pour le faire de manière stratégique.

Méthodologie de sondage

On a effectué un sondage en ligne auprès de 1 565 Canadiens entre le 3 et le 6 octobre 2016 à l’aide du panel LegerWeb. Un échantillon de probabilité de la même taille donnerait une marge d’erreur de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

À propos d’ADP Canada

ADP Canada offre aux entreprises de toute taille les outils nécessaires à la réussite de leurs employés. De la paie de base à l’analytique et aux systèmes complexes de gestion de personnel, nous aidons les dirigeants à prendre des décisions plus éclairées. Nos clients font confiance à ADP pour obtenir une expertise et des renseignements stratégiques qui les aideront à bâtir et à motiver la main-d’oeuvre qui leur convient. Visitez notre site à adp.ca ou suivez-nous sur Twitter @ADP_CDA.

À propos d’ADP

Une technologie puissante dotée d’une touche humaine. Partout dans le monde, les entreprises de tout genre et de toute taille ont recours au logiciel en nuage et aux connaissances expertes d’ADP pour les aider à libérer le potentiel de leurs ressources. RH. Talents. Avantages sociaux. Paie. Conformité. Travailler ensemble à bâtir une meilleure main-d’oeuvre. Pour plus d’information, visitez ADP.com.



Pour en savoir plus ou organiser un entretien avec un porte-parole d’ADP au sujet du sondage, veuillez communiquer avec :

Alida Alepian
Capital-Image
514-739-118 poste 239
aalepian@capital-image.com

Véronique Blais
Capital-Image
514-739-118 poste 225
vblais@capital-image.com

Jetez un œil à nos listes d’envoi et inscrivez-vous à l’une ou plusieurs d’entre elles pour être tenu au courant des plus récentes nouvelles, mises à jour et promotions et des plus récents événements.
Soyez informé - Cliquez ici