Obtenez une
soumission gratuite
866 622-8153

Comment reconnaître
un mensonge
(deuxième partie)

Comment reconnaître un mensonge (deuxième partie)

Dans la premiére partie, nous avons examiné les choses malhonnêtes que les gens sont prêts à dire pour obtenir un emploi. Plus de la moitié des postulants ont déjà commis une certaine forme de fraude dans leur curriculum vitæ (CV).1 Ce constat est plutôt effrayant pour toute personne qui cherche à embaucher les bonnes personnes.

Que pouvez-vous faire? Vérifier et revérifier les renseignements que l’on vous a donnés et surveiller les petits mensonges qui suivent de façon à pouvoir les déjouer.

Mensonge : Salaire – Saviez-vous que 40 % des gens gonflent leurs salaires antérieurs?1 Parfois, la différence est mineure, mais si la rémunération de base est établie en fonction de commissions ou de primes, vous pourriez vous retrouver à payer l’employé plus cher qu’il ne le mérite.

Comment le déjouer : Lors de la vérification des références, demandez à l’employeur précédent de confirmer le dernier salaire de base annuel du candidat, ou à tout le moins l’échelle salariale de son poste. Il se peut que certains employeurs ne soient pas en mesure de vous fournir ces renseignements, qui peuvent varier d’une année à l’autre ou être assujettis à des règles de confidentialité. Consultez des sites de recherche d’emploi en ligne comme Workopolis pour connaître les salaires moyens pour ce poste dans votre région.

Mensonge : Motifs de fin d’emploi – Il s’agit d’une question couramment posée aux employés potentiels, à laquelle il existe de nombreuses réponses valables. Mais comment vous assurer que vous connaissez toute l’histoire?

Comment le déjouer : La vérification des références est l’occasion parfaite de vérifier pourquoi une personne a quitté son emploi précédent. Demandez franchement si le candidat
a quitté volontairement ses fonctions ou non. Vous pourriez également demander à l’employeur s’il réembaucherait le candidat. Une série de cessations d’emploi rapprochées peuvent signaler un problème.

Autres points à considérer :

Voici d’autres exemples courants de fausses informations.

  • 27 % des gens fournissent de fausses références.1 Méfiez-vous lorsque vous n’arrivez pas à joindre une référence après plusieurs tentatives. Vous devriez au moins parler à quelques anciens employeurs ou collègues.
  • On retrouve des dates d’emploi modifiées dans 29 % des CV1; par conséquent, demandez des explications concernant les trous qui y figurent. Ils correspondent
    en général à une interruption de travail explicable, comme un congé de maternité ou un retour aux études, mais ils cachent parfois autre chose.
  • Les réponses toutes faites sont faciles à trouver sur Internet et peuvent vous empêcher d’obtenir des renseignements cruciaux sur un candidat. Posez quelques questions moins banales et voyez comment le candidat s’en sort.

Pour connaître les divers types de questions, consultez le conseil RH d’ADP Comment effectuer une vérification des références.

Comment reconnaître un mensonge (deuxième partie) (la version PDF)

1. ADP, Accu-Screen, Inc., The Society of Human Resource Managers. Resume Falsification Statistics, 2012

Les renseignements contenus dans le présent texte sont de nature sommaire et visent à fournir une orientation générale seulement. Ils ne doivent pas remplacer des conseils juridiques ou professionnels

Le logo d’ADP, ADP et VOTRE SUCCÈS, C’EST NOTRE AFFAIRE sont des marques de commerce déposées d’ADP, Inc. Toutes les autres marques de commerce ou marques de service appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2013 ADP, Inc.

Jetez un œil à nos listes d’envoi et inscrivez-vous à l’une ou plusieurs d’entre elles pour être tenu au courant des plus récentes nouvelles, mises à jour et promotions et des plus récents événements.
Soyez informé - Cliquez ici